éco-courtier, la presse en parle…

éco-courtier, la presse en parle…

Il n’a fallu que trois ans pour que cette entreprise innovante connaisse un succès retentissant. Explications.

Eco-Courtier, une franchise en pleine expansion.

Faites partie de l’aventure!
Eco-courtier recrute.

Pour accompagner son fort développement, Eco-Courtier, plébiscitée par les clients privés et institutionnels, recrute des franchisés sur tout l’Hexagone. Cer derniers, de préférence issus de l’immobilier, du courtage en crédits ou en travaux, bénéficierontd’une formation de 6 semaines dispensée par les esxperts internes de leur organisme de formation, au courtage en travaux, OFCT, créé en 2018. « Nous sommes en mesure de former 6 à 12 personnes par trimestre », conclut S.PAUMIER.

C’est après une belle carrière dans le commerce international que Sébastien PAUMIER, fondateur et président d’Eco-courtier, investit le marché du courtage en travaux en travaux avec une idée révolutionnaire. « S’il existe quelques acteurs dans le secteur, ces derniers n’assurent pas de prestationglobales. J’avais la conviction, après avoir réalisé personnellement de nombreuses opérations immobilières, que pour répondre prleinement aux attentes des clients, particuliers comme investisseurs, il fallait associer à la recherche d’artisans celle du financement, des aides et des subventions », afirme le visionnaire. Née en 2016, Ecocourtier connaît déjà uun franc succès.

Simplifier la vie des clients et optimiser leur budget.

La réponse d’Eco-courtier est judicieuse. Chaque client, investisseur ou particulier, profite d’une démarche pragmatique accompagnée par un interlocuteur unique. Le client n’aura plus qu’à choisir la bnaque, les aides, et les artisans adéquats proposés.

Un accompagnement sur-mesure

Le process démarre par une analyse financière du projet qui permet de disposer d’un budget précis. « Nous aidons aussi le client à opter pour le type d’acquisition cohérent avec con profil. Ainsi, un particulier avec peu de moyens sera dirigé vers l’acaht à rénover », affirme S.PAUMIER. Puis, en qualité de courtiers en prêts immobiliers, les conseillers font bénéficier leurs clients des meilleures conditions du marché. Ils sont aussi en mesure de leur faire profiter d’aides et de subventions. « Nous avons recommandé à un investisseur de trannsformer son projet pour déroger aux obligations du PLU et satisfaire aux critères des organismes subventionneurs »,  confirme-t-il. Dès que l’acquéreur a sélectionné quelques biens, le conseiller les visites avec lui.

Leur thermicient contrôle l’audit énergétique personnalisé et leur éco-courtier identifie le stravaux à réaliser en accord avec l’architecte. Et parce qu’ils bénéficient d’un large panel d’artisans, en croisssance, et de logiciels d’estimation puissants, leséco-courtiers fournissent à l’issue de la première visite des chiffrages précis des travaux: une fourchette basse et une haute. Enfin, ils proposent leurs recommandations avec un séquençage des travaux en fonctionde leur priorité. « Il est à noter que nous exerçons en toute indépendance, même si aucun frais de courtage n’est demandé au client car pris en charge par les partenaires en contrepartie des économies d’échelle réalisées. Nous sommes une interface et dfendons les intérêts de chacun. Aussi, nous n sélectionnons pas d’entreprises non conformes au prix de marché pour nous synonymes de défauts de qualité », précise S.PAUMIER. Au final, seule 1 entreprise sur 4 est retenue.

Article CAPITAL du Vendredi 29 Mars 2019 / Source : CAPITAL

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.